Historique

 

L'origine

 

C'est en 1871 que Georges Paté quitte la Moselle annexée pour venir s'installer à Flin dans le nouveau département de la Meurthe et Moselle. Ancien directeur d'une pointerie pour le compte de la société "Karcher & Wesserman", il rachète un vieux moulin près d'un canal sur la Meurthe et crée avec un associé la pointerie Paté. La technique de production de la pointe vient de connaitre un bond en avant technologique important avec la mise au point quelques années auparavant de la machine automatique à fabriquer les pointes à partir d'un fil en acier. Il existe alors de nombreuses pointeries partout en France et presque dans chaque vallée ...

 

L'entre deux-guerre

 

Le fils ainé de Georges Paté, Adolphe, poursuit seul l'aventure familiale mais abandonne la fabrication de ressorts pour développer la fabrication de pointes et fils tréfilés. Il modernise la société et lui donne une assise régionale. Il s'investit dans les mouvements patronaux et se tient très informé des évolutions techniques de son temps. Il est rejoint dans l'entreprise par son jeune frère, Eugène, qui après une brillante carrière militaire, vient épauler son frère vieillissant (ils avaient prés de 15 ans d'écart). C'est lui qui en 1940 sauvera le village (et la pointerie) de la destruction en faisant front face à l’ennemi, à la tête de son bataillon de chasseurs à pieds. Il y gagnera outre les distinctions militaires le surnom de "commandant Paté"  ...

 

La reconstruction

 

En 1948, c'est le petit-fils d'Adolphe et neveu d'Eugène, Jean-Pierre Renaud qui vient reprendre le flambeau, participer à la reconstruction et au renouveau de la société. Après des études brillantes, il a intégré l'école militaire de Saint-Cyr dans la première promotion d'après-guerre. Il sort major de son arme mais doit malheureusement  quitté l'armée à la mort de son père pour venir aider à la reprise de l'activité de la pointerie mise en sommeil pendant les années de guerre. Il donne une dimension industrielle à l'entreprise et apporte ses compétences d'ingénieur pour optimiser la production, rationaliser les procédures et permettre à la pointerie Paté de prendre un essor décisif.

 

Aujourd'hui  

 

Aujourd'hui, la cinquième génération est présente dans l'entreprise, l'arrière arrière petit-fils de Georges Paté, Denis Renaud est fier de poursuivre l'aventure. PDG depuis 1990 de la SA Paté, c'est avec enthousiasme et passion qu'il a su faire de son entreprise le deuxième producteur français de pointes en vrac pour le bâtiment en maintenant la structure indépendante et familiale.

La clientèle locale d'autrefois n'a pas complètement disparue même si au coté du petit artisan on trouve maintenant surtout des grands groupes de distribution de produits tréfilés ou de quincaillerie pour le bâtiment ou les travaux publics présents par leurs filiales sur tout le territoire français.